Fonds d'art contemporain de Meyrin (FACM)

Le FACM

La commune de Meyrin possède un patrimoine artistique qui est non seulement nourri par les acquisitions du Fonds d’art contemporain, mais aussi par celles du Conseil administratif. Gérer ce patrimoine, instaurer une circulation des œuvres, sont du ressort du service. Un travail de promotion des œuvres et de sensibilisation aux arts plastiques est effectué auprès de la population par le biais d'expositions ou par celui d'articles dans le journal communal Meyrin Ensemble.

Son histoire

Le Fonds d'art contemporain de Meyrin a été créé il y a plus de trente ans, en 1985 (nommé alors Fonds de décoration) dans le but de mettre en valeur le site urbain de la ville de Meyrin et de contribuer à la qualité artistique des édifices publics. Le FACM poursuit régulièrement son travail par le biais d’une Commission consultative composée d’artistes, de membres du conseil municipal et du conseil administratif. Dans le cadre du service de la culture, la responsable du Fonds d’art contemporain organise les rencontres de la commission, assure leur suivi et amène les sujets à traiter. 

Ses collections

Site en construction

Liens utiles

Toutes les activités du Fonds d'art contemporain sont visibles sur le site du service de la culture - www.meyrinculture.ch

Réalisations récentes

"Héliostats"

Héliostats

Le projet de Claire Peverelli résonne avec la pédagogie développée dans les structures d’accueil de la petite enfance à Meyrin : celle de la découverte active et de l’émerveillement. Les héliostats, comme quarante-cinq petits personnages paisibles et concentrés, constituent une tribu bienveillante autour de l’EVE Cité-Parc. Ils scrutent le ciel avec attention. Ils attendent le moment où ils seront frappés par la lumière et rayonneront de toute leur force jusqu’à l’intérieur du bâtiment. Ils sont des médiateurs, entre l’ombre et la lumière, entre l’extérieur et l’intérieur, et surtout entre l’art et les enfants…

"Héliostats" de Claire Peverelli
Eve Cité Parc - 2018
Télécharger le PDF

 

"Nids, terriers et autres refuges"

Nids

Nids, terriers et autres refuges est le thème de l’appel à projets lancé par le Fonds d’art contemporain de la ville de Meyrin pour une série d’installations artistiques éphémères durant la période estivale 2017 au Jardin botanique alpin. Cinq artistes ou collectifs ont été retenus pour proposer leurs visions originales, conceptuelles, esthétiques et participatives aux promeneurs dans le cadre enchanteur de ce jardin !

"Nids, terriers et autres refuges" par Mireille Fulpius, le Collectif Primadelus, Nathalie Rodach, Jane Le Besque, Atelier Supercocotte (Colinne Davaud & Céline Privet) - 2017
Télécharger le PDF

 

"L'enfance du pli"

Enfance du pli

S'inspirant du land art, L'enfance du pli est une œuvre dans le paysage, une sculpture couchée au sol s'inspirant du relief des montagnes environnantes, ayant la courbe de niveau pour langage et réalisée avec les matériaux du site de Meyrin-Parc, l’enrobé bitumineux, l’aluminium et le gazon. L'œuvre évoque un grand jardin dans une sculpture, objet vivant dans lequel les écoliers et les habitants meyrinois seront invités à évoluer.

"L'enfance du pli" de Gilles Brusset
École des Boudines - 2016
Télécharger le PDF
Plus d'infos sur cette œuvre

"Ici ailleurs"

Ici-ailleurs

Une œuvre parcours, une œuvre diffuse, une œuvre dynamique. Une œuvre qui accompagne le mouvement des citoyens se déplaçant dans l’espace public. Elle utilise en les détournant les codes visuels de la signalétique urbaine, elle décline graphiquement "ici" et "ailleurs" à travers un parcours piétonnier conduisant de l’ancien village de Meyrin au nouveau centre-ville. Un parcours qui emmène et déroute à la fois, d'"ici" vers un "ailleurs" réinventé.

"Ici ailleurs" de Jean-Pierre Brazs
Une œuvre-parcours pour le Bicentenaire de Meyrin - 2016
Télécharger le PDF
Plus d'infos sur cette œuvre

 

"Réflexions"

Réflexions

Réflexions de Ursula Mumenthaler propose une relecture de l'espace, une mise en scène des qualités architecturales de l'école des Boudines. «Le jaune est la couleur de la lumière; j'ajoute de la lumière là où il y en a déjà, elle devient ainsi présence matérielle, lumineuse; elle irradie...» Ursula Mumenthaler. L'école des Boudines est un bâtiment protégé, qui fait partie de l'ensemble Meyrin-Parc construit au début des années 1960, représentant typique du courant moderne architectural alors en vogue à Genève. L'esthétique minimaliste du projet de Ursula Mumenthaler s'inscrit dans ce même courant et invite le spectateur à prendre le temps «d'ouvrir l'enveloppe» du bâtiment dans lequel il se trouve.
 

"Réflexions" de Ursula Mumenthaler
École des Boudines - 2015
Télécharger le PDF
Plus d'infos sur cette œuvre

"Le Scrabble"

Scrabble

La patinoire des Vergers est posée tel un cube de glace à l’entrée du centre sportif. L’intérieur tout de bois et de béton brut plonge le visiteur dans un univers nordique, alors qu’une baie vitrée offre un magnifique panorama sur le Jura. «Aussi incongrue que soit la présence d’un jeu de scrabble dans une patinoire, explique l'artiste, elle renvoie à la diversité des pratiques réunies ici : matchs de hockey, entraînements artistiques, patinage du dimanche, etc. Ce grand écart entre divertissement et discipline de haut niveau trouve un écho dans cette combinaison d’un jeu domestique, calme et cérébral, avec les activités de la patinoire, intenses et physiques.»

"Scrabble" de Jérémie Gindre
Patinoire des Vergers - 2013
Télécharger le PDF
Plus d'infos sur cette œuvre

"Miroir du ciel"

Miroir du ciel

Cette pièce est un imposant mégalithe duquel se détache un élégant disque qui semble rouler sur la légère pente de l’espace où elle est posée. "Miroir du Ciel" est un allégorie de la vie de notre ville : présence minérale, travaillée, minutieusement dessinée et ciselée, puis lissée pour récolter l’eau et accueillir le reflet du ciel, ouverture sur la rêverie et sur l’esprit. Chacun quel que soit son âge, son origine, son chemin de vie peut percevoir dans ce miroir ce qui nous lie et nous permet de vivre ensemble notre humanité. L'œuvre est située à l’entrée principale de la ville et en est devenue une sorte d’emblème.

"Miroir du Ciel" de Jo Fontaine - 2012
Télécharger le PDF
 

"ARTère"

ARTères

Afin de permettre au public une approche originale du chantier de l’assainissement des eaux de la commune et de susciter des réflexions nouvelles sur les problématiques soulevées par les travaux, le Fonds d’art contemporain a proposé à 8 artistes d’intervenir sur le parcours du chantier situé essentiellement sur la rue de la Prulay. Les artistes suivants ont été invités: Les Frères Chapuisat, Luc Mattenberger, Julia Sorensen et Pierre-Louis Chantre, Jean Stern, Ursula Mummenthaler, Christoph Kobler, Michèle Lechevalier, Céline-Éléonore Froidevaux.

"ARTère, parcours artistique sur un chantier public" - 2011
Télécharger le PDF

Le "Point d’interrogation"

Point d'interrogation

En 2010, d’entente avec l’Association du Jardin des disparus, le Fonds d’art contemporain de la Commune de Meyrin a invité huit artistes à penser l’aménagement du jardin mis à disposition de l’association devenu lieu de mémoire en l’honneur des personnes disparues. Le projet d'Anne Blanchet a été choisi à l’unanimité du jury. Il a, par sa simplicité et par la lisibilité de son message, conquis tous les suffrages. Ce projet consiste en un grand point d’interrogation - immense banc public - dessiné sur l’herbe du jardin. L'installation de Anne Blanchet a été inaugurée à l'occasion du 10e anniversaire de l'Association du Jardin des disparus en octobre 2010.

"Point d'interrogation" de Anne Blanchet
Jardin des Disparus - 2010 / 2011
Télécharger le PDF

Collections

Inventaire en ligne (page en construction)

Expo d'été du FACM

Chaque été, le Fonds d'art Contemporain de Meyrin (FACM) investit le Jardin botanique alpin de Meyrin (JBAM), avec une exposition d’installations artistiques éphémères en plein air. Les œuvres sont conçues spécifiquement pour ce lieu unique à Meyrin, joyau de verdure au cœur de la cité.

 

FACM@JBAM#2019!

(15 juin - 15 sept. 2019)

La troisième édition de cette exposition, qui s'inscrit dans le cadre de la programmation de "L'Eté en pente douce", s'articule autour du thème de La Lenteur. Un ralentissement bienvenu, artistique et poétique dans le cadre enchanteur du JBAM, récemment distingué par le Prix Schulthess des jardins 2019 de Patrimoine suisse.

Artistes invités: Rudy Decelière, Romain Legros, Konstantin Sgouridis, Jérôme Leuba, The Montesinos Foundation et Aline Morvan.

Découvrez le programme de cette exposition

 

FACM@JBAM#2018!

(16 juin - 16 sept. 2018)

Les six artistes sélectionnés ont décidé de mettre en avant dans leur création le contraste saisissant, né du fragile équilibre entre ville et nature. Qu’elles soient contemplatives, faisant réfléchir, rêver, ou encore immersives, les œuvres de l’exposition offrent divers points de vue artistiques sur le jardin. Résolument contemporains, les regards des artistes sont tour à tour poétiques, conceptuels, décalés, utopistes, critiques voire politiques. Ensemble, ils dessinent une nouvelle cartographie de ce jardin enchanteur.

Artistes invités: Guillaume Arlaud, Collectif Galta, Séverin Guelpa, Claire Mayet, Sylvain Meyer & Jan Reymond et Nathalie Wetzel.

Plus d'infos sur cette exposition (PDF)
 

FACM@JBAM2018
FACM@JBAM2018