Tous les chemins mènent à Meyrin

Collecter la parole des Meyrinois. Recueillir témoignages et souvenirs autour de la création de la cité. S’attacher à faire de ces histoires multiples une pièce unique, portée par des artistes désireux de raconter l’autre. Tous les chemins mènent à Meyrin est un projet exceptionnel. Un projet qui emmène au plus près d’une cité, au fil des propos de ceux qui y habitent et de ceux qui y ont vécu.

Il a été porté à la scène du 29 septembre au 16 octobre à la salle Antoine-Verchère.
Un lieu symbolique, lové au cœur de Meyrin-Village.

L’existence de la pièce, exceptionnelle en soi, s’est intégrée dans une démarche globale. Un processus de collaboration entre deux univers, aux confluents de la culture et du social. Un art qui documente le réel, tout en faisant preuve d’une grande exigence de qualité. Une démarche sociale qui réunit les nouveaux arrivants et les anciens. Un travail de frottement, où les différences de vision se surmontent, où les chemins se parcourent jusqu’à la rencontre.

Julien Rapp, journaliste